Robert Morris

"L’empilage aléatoire, la libre superposition, la suspension donnent une forme temporaire aux matériaux. Le hasard est accepté et l’indétermination est sous-entendue, puisque le remplacement produira une autre configuration. Renoncer aux formes et aux agencements durables est positif. Le refus de continuer à esthétiser la forme en la traitant comme une fin prescrite fait partie du travail. "

- Robert Morris, 1968

Peintre, sculpteur, danseur, performeur et auteur, Robert Morris explore les vastes possibilités de la production artistique. Son éventail de styles est prodigieux. Il a réalisé des performances et des sculptures minimalistes, pratiqué le process art et le land art, avant d’adopter la peinture et le dessin dans ses œuvres les plus récentes sur des sujets apocalyptiques ou politiques.

Morris fait ses beaux-arts au Kansas City Art Institute et, plus tard, fréquente la California School of Fine Arts. En 1961, il s’installe à New York où il étudie l’histoire de l’art au Hunter College. Au début des années 1960, il collabore avec Walter De Maria, Yvonne Rainer et La Monte Young à diverses performances et pièces chorégraphiques. Important théoricien de l’art minimal qui fait alors son apparition, il rédige plusieurs articles influents à ce sujet dans la presse artistique. Son intérêt pour les matériaux éphémères comme le feutre, les déchets, la vapeur et la terre, apparaît à la fin des années 1960 et évolue dans les années 1970. Dans les années 1980, il se tourne vers les techniques plus traditionnelles de la peinture et du dessin.

Composée de 254 morceaux de feutre de différentes tailles, Sans titre, 1967-1968, prend une forme légèrement différente à chacune de ses expositions. Les matériaux changent, mais la forme est modifiée à chaque installation de l’œuvre.

Nom
Robert Morris
États-Unis: Missouri, Kansas City
1931-02-09
Nationalité
États-unis
© Christopher Felver/CORBIS/MAGMA