Shirley Wiitasalo

« En soi, la peinture est d’une grande simplicité. Il s’agit d’appliquer une substance colorée de différentes façons. En un sens, c’est très élémentaire. » (2011)

Shirley Wiitasalo fait de la peinture figurative et abstraite. Elle travaille avec l’huile et l’acrylique, l’émail et la gouache. Son œuvre fait appel aux formes au pochoir, aux films masques autoadhésifs, aux techniques à la bombe, à la photosérigraphie, aux éléments graphiques et au lettrage. Dans son style simple, elle explore des thèmes complexes comme les médias, les environnements urbains et la culture contemporaine. 

Pour l’essentiel autodidacte, Wiitasalo étudie brièvement à l’Ontario College of Art en 1967, où elle suit les cours de François Thépot. Elle cite Milton Avery comme une influence majeure dans son travail. En 1974, la Carmen Lamanna Gallery lui consacre sa première exposition individuelle. Torontoise depuis toujours, elle s’inspire souvent de sa ville. Elle est témoin de la forte expansion de la construction qui s’y produit dans les années 1970, sujet qu’elle va explorer dans son œuvre. Des voyages en Arizona et au Nouveau-Mexique en 1984 marquent ses peintures de paysages désertiques à l’époque. 

Une bonne partie des œuvres de jeunesse de Wiitasalo ont pour sujet les médias dans la vie urbaine Intérieur, 1981 ou ses expériences et environnements personnels Parc, 1992. À compter des années 1990, sa pratique artistique change radicalement, pour devenir plus abstraite. « Le spectateur peut être attiré par l’image, dit-elle, mais, de façon inconsciente, il reconnaît également l’aspect physique de la toile et y réagit. » Son travail est présenté tant sur le plan national qu’international, et des expositions individuelles lui sont consacrées à la Power Plant, au Musée des beaux-arts de l’Ontario et à la Kunsthalle de Berne, en Suisse. En 2011, elle reçoit le Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques.

Nom
Shirley Wiitasalo
Canada: Ontario, Toronto
1949-03-17
Nationalité
Canada

Contenu connexe