Francisco Goya y Lucientes

Disparate ponctuelle

v. 1816-1824

Il s'agit de l'une des quatre planches supplémentaires de la série « Los Proverbios » qui furent publiées pour la première fois en 1864, bien après la mort de Goya. Cette impression est une épreuve d'essai avant la publication des estampes additionnelles par le magazine « L'Art » (Paris) en 1877. La série s'est fait connaître sous le nom « Los Proverbios » car on pensait que les sujets s'inspiraient de proverbes espagnols. Les oeuvres de cette série sont énigmatiques mais elles sont toutes des représentations de l'absurde. Cette estampe représente-t-elle un véritable numéro de cirque ? L'image d'une acrobate en équilibre sur un cheval, lui-même en équilibre sur une corde raide, ne semble pas être perçu par les spectateurs, qui pour la plupart, ont les yeux fermés. Avec ses allusions à la culture populaire, Goya suggère ici une allégorie poignante des pièges de la foi aveugle.

Titre
Disparate ponctuelle
Date
v. 1816-1824
Technique
Estampe
Matériaux
eau-forte et aquatinte avec pointe sèche sur papier japon vergé
Dimensions
28.1 x 38 cm; plate: 24.5 x 35 cm
Nationalité
Espagne
Mention de source
Acheté en 1951
Numéro d'acquisition
5908

Plus sur Francisco Goya y Lucientes