Brendan Fernandes

Foe

2008

Le travail de Brendan Fernandes porte souvent sur les stéréotypes de l'identité culturelle. Ici, l'artiste kényan d'ascendance indienne (Goanais), debout devant un tableau noir, lit un passage de « Foe » - une suite de « Robinson Crusoé » écrite par le Sud-Africain J.M. Coetzee. Une répétitrice lui enseigne à parler avec les accents des cultures dont il est issu. Dans ce passage, Crusoé raconte qu'on a coupé la langue à son camarade Vendredi. Ce geste, dit Fernandes, « peut être interprété comme une métaphore de la violence colonialiste. Couper la langue à quelqu'un, c'est lui enlever la capacité de parler, et donc renforce la relation de pouvoir, qui est si évidente dans la vidéo ».

Titre
Foe
Date
2008
Technique
Film
Matériaux
vidéodisque numérique (DVD), 4 min 39 s
Nationalité
Canada
Mention de source
Acheté en 2011
Numéro d'acquisition
43462