Hans Sebald Beham

Hercule défait les Centaures

1542

Au moment où Beham termine cette estampe, le mythe d’Hercule est un sujet artistique répandu dans le Nord, après avoir été remis au goût du jour une génération auparavant en Italie. Le récit est revisité par des écrivains comme Giovanni Boccaccio (dit Boccace) et allégorisé par des humanistes comme Josse Bade (Joducus Badius) et Raphaël Regius. Cette estampe fait partie d’une série intitulée Les travaux d’Hercule et illustre une bataille contre les centaures (des créatures composites, mi-humaines, mi-cheval) durant le quatrième travail, la capture du sanglier d’Érymanthe. Le héros reçoit l’aide d’autres hommes, un détail qu’on ne trouve nulle part ailleurs dans les différentes variantes de la légende. Cette modification rappelle plutôt un combat entre les Lapithes et les centaures, un symbole classique de la lutte entre les côtés rationnel et animal de l’homme. Non seulement Hercule est-il représenté ici comme un tueur de monstres, mais la présente estampe suggère peut-être que les combats qu’il mène toute sa vie sont une métaphore de nos propres débats intérieurs.

Titre
Hercule défait les Centaures
Date
1542
Technique
Estampe
Matériaux
gravure au burin sur papier vergé
Dimensions
8.4 x 11.6 cm; plate: 5.2 x 7.9 cm
Nationalité
Allemagne
Mention de source
Acheté en 1974
Numéro d'acquisition
18100