Walter Richard Sickert

Les chevaux de la basilique Saint-Marc

v. 1901

Walter Sickert effectue un premier voyage à Venise durant l'hiver 1895. Il y retourne brièvement à l'été 1900, puis de janvier à juin 1901 pour un plus long séjour. Les monuments de Venise lui inspirent continuellement ses peintures, mais son sujet favori demeure la basilique Saint-Marc et les quatre chevaux qui décorent le balcon au-dessus de son portail principal. Les quatre chevaux faisaient partie du butin des Croisades que reçut de Constantinople, en 1204, le doge Enrico Dandolo, mais leurs origines sont contestées. On les a conservés à l'Arsenal jusqu'en 1250, puis ils ont été transférés à la basilique et y sont demeurés jusqu'à ce que Napoléon les emporte à Paris en 1798. En 1815, ils reprennent leur place sur la façade de Saint-Marc. Aujourd'hui, restaurés et remplacés par des copies, les bronzes originaux se trouvent à l'intérieur de la basilique. Ce dessin est une étude préparatoire à un tableau conservé dans une collection privée en Ecosse.

Titre
Les chevaux de la basilique Saint-Marc
Date
v. 1901
Technique
Dessin
Matériaux
plume, pinceau et encre noire avec mine de plomb et pierre noire, rehaussé de jaune opaque, sur papier vergé bleu-gris
Dimensions
25.4 x 20.3 cm
Nationalité
Grande-Bretagne
Mention de source
Acheté en 1955
Numéro d'acquisition
6578

Plus sur Walter Richard Sickert