Dorothea Lange

Mère migrante

mars 1936, tiré v. 1950-1959
Catégorie: 

En 1935, animée d'un nouveau désir d'offrir un témoignage sur la misère de ses semblables, Dorothea Lange rejoint le service photographique de Roy Stryker à la Resettlement Administration. Un jour qu'elle revient d'une mission à Los Angeles, elle passe devant un panneau rédigé à la main annonçant la présence d'un camp de cueilleurs itinérants : « Je n'avais pas l'intention d'arrêter », dira-t-elle plus tard. « J'ai suivi mon instinct, pas ma raison; comme un pigeon voyageur, j'ai roulé jusqu'au camp détrempé et j'ai garé ma voiture. » Son portrait de Florence Thompson et de ses enfants entassés dans un abri en toile suit une tradition où la mère est représentée comme une madone, et comme un symbole de compassion et de sacrifice.

Titre
Mère migrante
Date
mars 1936, tiré v. 1950-1959
Technique
Photographie
Matériaux
épreuve à la gélatine argentique
Dimensions
33.1 x 26 cm
Nationalité
États-Unis
Mention de source
Acheté en 1995
Numéro d'acquisition
37848