Jayce Salloum
Elia Suleiman

Muqaddimah Li-Nihayat Jidal (Introduction to the End of an Argument); Speaking for oneself ... / Speaking for others ...

1990

Dans ce vidéo au rythme haletant, les artistes, par d’adroits collages de séquences de films hollywoodiens, d’infos télévisées, de documentaires, de publicités et de dessins animés, se livrent à une analyse critique, mais non dénuée d’humour, de l’influence envahissante des médias occidentaux. Avec sa juxtaposition subversive de scènes connues de films, comme « Lawrence of Arabia (Lawrence d’Arabie) » et « Harum Scarum (C’est la fête au harem) » mettant en vedette Elvis Presley, cette vidéo éclaire la façon dont l’accumulation des représentations archétypales du peuple et de la culture arabes ont biaisé le regard porté sur ce monde. L’utilisation parcimonieuse du commentaire et de courts extraits de décennies de couverture occidentale des événements du Moyen-Orient met en exergue le mode convenu de présentation de la nouvelle : à coup d’inserts sonores et de slogans alarmistes. Intégrant dans leur propre style documentaire des extraits de documents et des interviews enregistrés à l’occasion d’une visite en Palestine, Salloum et Suleiman favorisent l’émergence d’importantes questions et d’un contre-récit.

Titre
Muqaddimah Li-Nihayat Jidal (Introduction to the End of an Argument); Speaking for oneself ... / Speaking for others ...
Date
1990
Technique
Film
Matériaux
vidéo, stéréo, 40 min 29 s sur sous-maîtresse betacam SP
Nationalité
Canada
Mention de source
Acheté en 1998
Numéro d'acquisition
39702