Walter Richard Sickert

Noctes Ambrosianae

1906

Cette estampe s'inspire de l'une des nombreuses peintures du Middlesex Music Hall, du Drury Lane à Londres, aussi appelé « The Mogul Tavern » (la taverne mongole), réalisées par Sickert en 1906. Il était tellement fasciné par les divertissements populaires présentés dans ce lieu qu'il s'y rendait tous les soirs. Le titre fait référence à une série de dialogues satiriques publiée à l'origine dans le « Blackwood's Edinburgh Magazine » entre 1822 et 1835, puis rééditée en format livre à de nombreuses reprises durant le XIXe siècle. Ces dialogues tournaient en dérision la vie contemporaine et auraient aisément pu être transformés en pièce de théâtre humoristique. Dans cette oeuvre, Sickert s'intéresse aux spectateurs du music-hall plutôt qu'aux performances excentriques qui les amusent. Il montre le poulailler - les places les moins chères, situées au-dessus de la scène - où une clientèle exubérante, et cependant fervente, était rassemblée. En France, l'équivalent de ce public au théâtre était connu sous le nom des « enfants du paradis », en raison de l'emplacement en hauteur et pourtant privilégié de ces sièges.

Titre
Noctes Ambrosianae
Date
1906
Technique
Estampe
Matériaux
eau-forte et aquatinte sur papier vélin épais
Dimensions
32.2 x 45 cm; plate: 21.8 x 25.4 cm
Nationalité
Grande-Bretagne
Mention de source
Acheté en 1932
Numéro d'acquisition
4075

Plus sur Walter Richard Sickert