Oliver Girling

Portrait de l'artiste déguisé comme Robert Mugabe

1979

Dans ce tableau habile et plein d'esprit, Girling dévoile les stratagèmes en jeu dans la formation de l'identité sociale, qui comprend l'identité artistique. En plus de s'affubler du nom d'un chef africain, l'artiste use de subterfuge en s'entourant de matériaux « pauvres », références appropriées à un chef de mouvement de libération. Il emploie aussi d'autres codes culturels, tels la pose que prennent les hommes politiques dans les portraits monumentaux et des références aux sources africaines du cubisme, comme outils rhétoriques pour « confirmer » la validité de cette identification du Blanc comme Noir, de l'Occidental comme Africain, et de l'artiste comme révolutionnaire. Le concours identitaire se poursuit dans les motifs imprimés sur la chemise de Girling / Mugabe, représentant la main-d'¿uvre (une brouette schématique) et la liberté (des oiseaux en vol) que trouble le nu allongé, symbole du métier d'artiste. En bout de course, on constate que le processus identitaire, ici comme ailleurs, relève de la performance et de la projection délibérée.

Titre
Portrait de l'artiste déguisé comme Robert Mugabe
Date
1979
Technique
Peinture
Matériaux
encaustique, papier goudronné, carton ondulé, médium acrylique, peinture-émail, crampons et crayon de cire sur gesso sur contre-plaqué
Dimensions
244 x 244 cm overall; panels: 244 x 122 cm each
Nationalité
Canada
Mention de source
Acheté en 1986
Numéro d'acquisition
29331.1-2