Camille Pissarro

Rue de l'Hermitage, à Pontoise

1875

Pissarro vécut une dizaine d'années dans cette rue de la petite ville de Pontoise, non loin de Paris. Plusieurs artistes y vinrent lui rendre visite, notamment Cézanne qui parle de lui en ces termes : « Quant au vieux Pissarro, ce fut un père pour moi. C'était un homme à consulter et quelque chose comme le bon Dieu. »

– 1929
Marquis Edgar de Rochecouste (né en 1845), Paris, France [1]

1929
E.J. Van Wisselingh & Co., Amsterdam, Pays-Bas [2]

1929 – 1946-03

Gordon V. Edwards (1866-1946), Ottawa, Canada, achetée de Van Wisselingh [3]

1946-03 –
Musée des beaux-arts du Canada, achetée de Gordon V. Edwards [4]

[1] Dans son registre de stock, E.J. Van Wisselingh & Co., le marchand d’art d’Amsterdam, indique qu’il a acheté le tableau en 1929 du collectionneur parisien, le marquis de Rochecouste, et qu’il l’a vendu à Gordon V. Edwards d’Ottawa, la même année. [Archives de Van Wisselingh, numéro de stock S 5212, Rijksbureau voor Kunsthistorische Dokumentatie, La Haye, Pays-Bas].

[2] Voir note [1].

[3] Voir note [1].

[4] Registre d’acquisition [dossier de documentation du MBAC]. Edwards décide de vendre Rue de l'Hermitage, à Pontoise en 1945. Le tableau est expédié avec 24 autres œuvres de sa collection aux Grand Central Galleries de New York, le 6 mars 1945, pour être mis en vente. Le 23 mai 1945, Knoedler & Co. de New York retourne Rue de l'Hermitage, à Pontoise au Musée des beaux-arts du Canada, avec cinq autres œuvres de la collection d’Edwards. Le MBAC achète les six tableaux en mars 1946.

Titre
Rue de l'Hermitage, à Pontoise
Date
1875
Technique
Peinture
Matériaux
huile sur toile
Dimensions
58.4 x 69.9 cm
Nationalité
France
Mention de source
Acheté en 1946
Numéro d'acquisition
4634