Le questionnaire de Proust : Chris Cran

Le questionnaire de Proust est au départ un jeu populaire à la fin de l’époque victorienne, conçu pour révéler des aspects clés du caractère d’une personne. L’auteur Marcel Proust, encore adolescent, répond à une suite de questions semblables avec un tel enthousiasme que, lors de la découverte en 1924 de ses réponses originales, son nom devient associé de façon permanente à ce type d’entrevue informelle.

CHRIS CRAN

 

Photo : Denise Clarke

Chris Cran est un peintre reconnu internationalement qui vit et travaille à Calgary, en Alberta. Son œuvre explore les thèmes de la représentation liés d’une part à la construction des identités personnelles et culturelles et d’autre part à l’illusion perceptive/cognitive, deux centres d’intérêt servis par un sens de l’humour désarmant et inventif.  

Il a exposé partout dans le monde, notamment au 49th Parallel à New York (1992), à la Taejon Expo ’93 en Corée du Sud, et à la quatrième biennale internationale de peinture de Cuenca, en Équateur. Chris Cran — Surveying the Damage, 1977 to 1997 [Chris Cran. État des dégâts, 1977–1997], exposition rétrospective sur ses 20 ans de carrière, organisée par Clint Roenisch et la Kelowna Art Gallery, a voyagé au pays de 1998 à 2000. Un catalogue, paru pour l’occasion, présentait des essais de Roald Nasgaard et de la critique d’art Nancy Tousley.  

Les tableaux de Cran figurent dans de nombreuses collections, dont celles du MBAC, de la Banque d’œuvres d’art du Conseil des arts du Canada, de la Mendel Art Gallery (Saskatoon), du Glenbow Museum (Calgary), du Musée des beaux-arts de l’Alberta, du Nickle Arts Museum (University of Calgary), de la Kelowna Art Gallery et du Musée d’art contemporain canadien (Toronto). L’artiste s’est également investi dans plusieurs autres activités connexes, comme l’enseignement de l’art, l’organisation d’expositions et la conception de décors de théâtre.

Cran est devenu membre de l’Académie royale des arts du Canada en 2002. En 2011, il a reçu l’ACAD Alumni Award of Excellence, et le Doug and Lois Mitchell Outstanding Calgary Artist Award en 2014. En 2015 et au début de 2016, on a pu admirer ses œuvres dans le cadre des expositions Sincerely yours [Sincèrement vôtre] au Musée des beaux-arts de l’Alberta et Inherent Virtue [Vertu intrinsèque] à la Southern Alberta Art Gallery. Ces deux expositions sont fondues dans une seule et même exposition temporaire, Chris Cran, sincèrement vôtre, à l'affiche au MBAC jusqu'au 5 septembre 2016. Passant en revue la production artistique de Cran des 40 dernières années, la rétrospective, qui présente plus de 100 peintures et dessins de la collection nationale, d’autres institutions et de prêteurs privés, est la plus complète jamais réalisée sur l’œuvre de l’artiste.

*

Mon premier souvenir de l’art :

Une aquarelle de 1830 de l’artiste britannique A.E. Chaton, membre de la R.A., qui était accrochée dans la maison familiale. Également, des aquarelles de mon arrière-grand-père, George Lingford, et de mon grand-oncle, Ernest Ehlers.

Le moment où j’ai su ce que serait ma vocation :

Environ 20 ans plus tard, quand mon ami Herald Nix a placé une toile devant moi, m’a mis un pinceau en main, et m’a suggéré d’essayer. Après le premier tableau, j’étais accro.

Ma plus grande influence :

Maman.

L’occupation que j’aurais choisie (autre que les arts) :

La réalisation cinématographique.

Mon loisir préféré (autre que les arts) :

Faire ce qui me passe par la tête.

Mes artistes préféré(e)s :

Roy Lichtenstein, Agnes Martin, Juan Gris, Laurie Anderson, Fernand Léger, Henri Matisse, Raoul Dufy, Rita McKeough, Vikky Alexander, Ron Moppett, Christian Eckart, John Will, Michael Morris, Hyang Cho.

Mes auteur(e)s et musicien(ne)s/compositeur(rice)s préféré(e)s :

William S. Burroughs, Cormac McCarthy, Gabriel García Márquez, Jorge Luis Borges; Bob Dylan, Miles Davis, Howlin’ Wolf, Fred McDowell, les Blue Sky Boys, Carl Stalling, Alejandro Escovedo, Jason Moran, Herald Nix, k.d. lang, Mary Gauthier, Tom Waits, George Jones.

La couleur, la fleur et l’oiseau que je préfère :

Le gris d’une ombre; la narcisse; le corbeau (jeune, j’en avais trois comme animaux de compagnie).

L’aliment et la boisson que je préfère :

Les amandes rôties; le thé noir.

L’odeur et le son que je préfère :

Un bon plat qui mijote, et la voix qui dit : « c’est servi! ».

L’objet que je préfère :

Mon maudit ordinateur.

L’environnement ou le paysage que je préfère :

Dehors.

Le temps ou la saison que je préfère :

Le printemps.

L’expression, la formule, le proverbe ou le mot que je préfère :

« Je n’y suis pour rien. »

Ma bête noire :

Les accusations mensongères.

Ma meilleure qualité :

Ma capacité à passer outre les accusations mensongères.

Mon pire défaut :

Me délecter des accusations mensongères.

Ma définition du bonheur :

À l’instant présent avec ma femme, Denise.  

L’endroit où je désirerais vivre :

Ici.

Un rêve récurrent :

Je dois uriner.

Un souhait :

Que je n’aie pas à uriner réellement (pendant que je rêve).

Ce que je veux faire avant de mourir :

Continuer, continuer, continuer.

L’art pour moi, c’est :

Le plus grand plaisir.

*

Chris Cran, sincèrement vôtre est à l’affiche au Musée des beaux-arts du Canada jusqu'au 5 septembre 2016. Cliquez ici pour de plus amples renseignements.

Partager cet article: 

À propos de l'auteur