Le questionnaire de Proust : Joseph Tisiga

Le questionnaire de Proust est au départ un jeu populaire à la fin de l’époque victorienne, conçu pour révéler des aspects clés du caractère d’une personne. L’auteur Marcel Proust, encore adolescent, répond à une suite de questions semblables avec un tel enthousiasme que, lors de la découverte en 1924 de ses réponses originales, son nom devient associé de façon permanente à ce type d’entrevue informelle. Les questions originales furent adaptés pour le Magazine MBAC.

 

JOSEPH TISIGA

Joseph Tisiga. © Joseph Tisiga

Né à Edmonton en 1984, Joseph Tisiga est un artiste multidisciplinaire dont l’œuvre, résolument ancrée dans la peinture et le dessin, intègre aussi la performance, la photographie, la sculpture et l'installation. Il a exposé à travers le Canada, notamment au Yukon Art Centre, à la Diaz Contemporary et à l’Audain Art Museum, a été finaliste du Concours de peintures canadiennes RBC en 2009 et a figuré sur la liste préliminaire du Prix Sobey pour les arts en 2011. Son travail est présenté actuellement au Musée des beaux-arts du Canada dans le cadre de l’exposition Àbadakone / Feu continuel / Continuous Fire. Membre de la Première Nation Kaska Dena, il vit et travaille à Whitehorse, au Yukon.

*

Votre premier souvenir de l’art
Ma mère enseignant à mon frère et à moi comment fabriquer des sacs de plage en cousant de vieilles serviettes​​.

Le moment où vous avez su ce que serait votre vocation: 
Je ne suis toujours pas certain que l’art soit ma vocation, mais c’est un agréable passe-temps​.

Votre plus grande influence: 
L’ennui, la banalité, les angles morts et l’injustice​.

L’occupation que vous aurez choisie (autre que les arts) : 
Architecte spatialement incompétent​.

Votre loisir préféré (autre que les arts) : 
Faire des vagues hypothèses sur l’avenir.​ 

Artiste préféré(e): 
L’eau 

Auteur(e) et musicien(ne) préféré(e):
L’eau.

La couleur, la fleur et l’oiseau que vous préférez :
La couleur de la forêt en lumière directe; la kinnikinnick; les oiseaux qui créent des nuisances, parce qu’ils n’en font pas autant que ce qu’ils veulent nous faire croire.

L’aliment et la boisson que vous préférez :
Hamburger et crème à café.

L’odeur et le son que vous préférez :
Le céleri et le son d'un raclement de gorge quand je parle nerveusement en salivant​.

L’objet préféré :
La montgolfière.

L’environnement ou le paysage que vous préférez : 
N’importe quelle étendue d’eau dans laquelle je peux flotter en contemplant le ciel​. 

Le temps ou la saison que vous préférez :
Le moment idéal entre été et automne, quand il fait suffisamment doux pour nager dans la tiédeur et suffisamment frais pour porter un chandail​.​ 

L’expression, la formule, le proverbe ou le mot que vous préférez :
Les outils du maître ne démonteront jamais la maison du maître. Je n’ai aucune idée d’où ça vient mais je me souviens de la personne qui m’en a parlé​.

Votre bête noire:
La décrépitude physique.

Votre meilleure qualité:
Ma faculté à relativiser​. 

Votre pire défaut:
Mon côté existentialiste.

Votre définition du bonheur :
Chatouiller le ventre de mon fils alors qu’il rit aux éclats​.

L’endroit où vous désireriez vivre :
Partout où il y a mon fils et ma communauté

Un rêve récurrent :
C’est trop long à expliquer, mais on y retrouve Steve Martin dans son personnage de Roxanne qui pilote une gondole avec moi et deux enfants sur une rivière souterraine vers une falaise sur laquelle il nous pousse …

Un souhait :
Posséder une maison avec un mur de trois étages qui s’ouvre entièrement. Ou qu’il y ait de l’eau potable de qualité pour qui a besoin d’en boire​ …

Ce que vous voulez faire avant de mourir :
Participer … 

L’art pour moi, c’est (en cinq mots ou moins) :
Matière à penser ou faire​.

*

 

Partagez cet article et abonnez-vous à nos infolettres pour demeurer au courant des derniers articles, expositions, nouvelles et événements du Musée, et en apprendre plus sur l’art au Canada.​

Partager cet article: