The Books that Shaped Art History, Londres, Thames & Hudson, 2013

Qu’est-ce qu’un chef-d’œuvre ? Si les historiens de l’art et les critiques ne s’entendent pas toujours sur une définition précise, le chef-d’œuvre est pourtant généralement un concentré de talent, d’originalité et de popularité à long terme – toutes qualités qui caractérisent les seize ouvrages d’histoire de l’art et leurs auteurs réunis par Richard Shone et John-Paul Stonard dans leur anthologie éclairée et merveilleusement produite, The Books that Shaped Art History [Les livres qui ont façonné l’histoire de l’art].

Ce canon de l’histoire de l’art du XXe siècle reprend des ouvrages de référence aussi célèbres que L’art religieux du XIIIe siècle en France, d’Émile Mâle (1898), Kunstgeschichtliche Grundbegriffe (Principes fondamentaux de l’histoire de l’art), d’Heinrich Wölfflin (1915), Cézanne: A Study of His Development, de Roger Fry (1927), Matisse: His Art and His Public, d’Alfred H. Barr Jr. (1951), Art and Culture: Critical Essays, de Clement Greenberg (1961) ou The Originality of the Avant-Garde and Other Modernist Myths, de Rosalind Krauss (1985).

Chacun des seize essais de ce recueil étudie attentivement les raisons qui expliquent pourquoi ces ouvrages sont devenus uniques, influents et intemporels. La plupart des textes rédigés par d’éminents experts et conservateurs ont déjà été publiés dans The Burlington Magazine, doyen des périodiques consacrés à l’histoire de l’art. Shone et Stonard ont tous deux été directeurs de cette revue britannique.

Chaque essayiste analyse un chef-d’œuvre, examine ses principaux arguments et étudie l’accueil qu’il a reçu lors de sa parution, l’héritage qu’il a laissé et même ses défauts. Les études couvrent les domaines de la théorie, de l’expertise et du mécénat et comprennent des détails sur les auteurs de ces ouvrages charnière, ces critiques et historiens d’art – Mâle, Wölfflin, Fry et d’autres – qui ont étudié, décrit et parfois interrogé les artistes, toujours avec la même passion. Comme le note Stonard dans son introduction, The Books that Shaped Art History offre « une sorte de carte routière qui facilite la lecture de l’histoire de l’art ». 

Au cœur de cette anthologie : les artistes et les œuvres d’art qui ont tant enflammé les érudits et les critiques – des cathédrales françaises du Moyen Âge aux peintres florentins de la Renaissance en passant par Bernini et Raphaël, sans oublier Courbet, Cézanne, Matisse, les modernistes et les avant-gardistes. Écrire une critique de The Books that Shaped Art History revient en quelque sorte à ouvrir une série de poupées russes ou matriochkas dans la mesure où cet article parle d’un recueil d’essais consacré à des livres sur l’art.

L’introduction de Stonard résume clairement l’influence de chacun de ces ouvrages novateurs et constitue une parfaite toile de fond. Les textes eux-mêmes sont illustrés d’images en noir et blanc des livres originaux — couvertures, pages ouvertes — et de photos de ces seize auteurs influents. La section finale offre des détails sur ces derniers ainsi que sur l’histoire de la publication de leurs œuvres qui ont fait date, ainsi que des brèves biographies des essayistes, dont le conservateur du MoMA John Elderfield, le professeur d’études russes Boris Groys, la médiéviste Alexandra Gajewski ou le spécialiste de Cézanne, Richard Verdi.

Tous les essais sont courts et bien conçus et chacun tient en dix à douze pages. Ils mettent souvent en lumière une ou deux idées qui ont changé la donne et donnent ainsi une excellente idée des raisons à l’origine de l’immense influence de ces ouvrages.

L’art religieux de Mâle part du principe que la cathédrale française du XIIIe siècle, avec son architecture, ses sculptures, ses vitraux, sa liturgie et sa musique, représente une vue complète de la vie chrétienne au Moyen Âge (Gajewski). Le postulat du Cézanne de Fry est le talent inébranlable de coloriste de l’artiste, et la relation puissante entre la forme et la couleur dans son œuvre (Verdi). Dans Art and Culture de Greenberg, c’est la définition de l’avant-garde et du kitsch qui est révolutionnaire : l’avant-garde interprète l’art du passé, et le kitsch est l’art des masses (Groys). Et avec The Originality of the Avant-Garde, Krauss a été parmi les premiers à appliquer les théories structuralistes et poststructuralistes à l’art (Anna Lovatt).

Les seize essayistes mettent aussi le doigt sur les failles des livres d’art. Le fait que l’étude de l’art de Krauss occulte le contexte socio-historique est « profondément troublant pour les théories marxistes et féministes » (Lovatt). Quant à Barr, l’auteur du Matisse, il a tendance à sur-compartimenter l’œuvre de l’artiste, une approche « parfois déroutante » (Elderfield).

L’essai d’Elderfield est l’un des plus vivants et divertissants comme l’illustre cette phrase : « Bien plus que n’importe quelle publication plus ancienne, le livre de Barr sur Matisse a amené les gros canons de la recherche institutionnelle nord-américaine, avec leur accès privilégié aux artistes, aux archives, aux musées, aux collectionneurs et aux équipes de chercheurs, à s’intéresser pour la première fois à un sujet moderne. » Elderfield propose une digression sur un interrogatoire du MI5.

Plusieurs pépites apparaissent lorsque la toute dernière matriochka révèle l’art au cœur de The Books that Shaped Art History : la Vénus de Milo « fait penser à un orme dans un champ de maïs » (Kenneth Clark) ; Cézanne accentue toute la surface peinte (Verdi) ; Matisse était écartelé entre le décoratif-abstrait-structural et l’impressionniste-réaliste-perceptuel (Elderfield).

The Books that Shaped Art History est un incontournable qui plaira autant au néophyte qu’à l’amateur qui connait déjà les ouvrages d’histoire de l’art choisis et qui souhaite revisiter les maîtres. Pour moi, c’est un voyage bienvenu dans l’histoire de l’art.

L’ouvrage The Books that Shaped Art History (Londres, Thames & Hudson, 2013) est disponible à la Librairie du MBAC (en anglais seulement). Pour une commande ou pour de plus amples renseignements, veuillez composer le 1-855-202-4568.

À propos de l'auteur