Les dix articles incontournables de 2023

Les 10 articles incontournables de 2023

Pour le Magazine MBAC, la fin de 2023 est un moment choisi pour revenir sur les articles les plus populaires de l’année qui s’achève. Les expositions sont souvent la source d’attraction majeure pour un musée, et il n’est donc pas surprenant que celles présentées cette année dominent la liste des incontournables, la rétrospective sur l’artiste québécois Jean Paul Riopelle se distinguant clairement. Si l’article consacré à l’exposition traitant de Riopelle et ses œuvres arrive en tête, celui publié à l’occasion de la Journée du Slow Art, qui s’intéressait à sa technique et à son style, est un rappel que découvrir et apprécier l’art est un plaisir et aussi une activité qui a des bénéfices pour la santé attestés par la science.

L’exposition Sans invitation : les artistes canadiennes de la modernité et le Prix Sobey pour les arts 2023 ont mis en relief la production exceptionnelle et diversifiée de la création des femmes artistes. Le Magazine a, lui aussi, ménagé une place de choix aux femmes artistes tout au long de l’année. L’article sur les sculptures d’Elizabeth Wyn Wood compte aussi parmi les dix incontournables, et ceux consacrés à Katherine Takpannie, Helen McNicoll, Margaret De Patta, Teresa Margolles (no 11 sur la liste) et Judy Anderson ont également suscité un très grand intérêt. Les autres textes que l’on trouve dans la liste témoignent de l’étendue des sujets qui passionnent le lectorat du Magazine MBAC : l’artiste Paul P. s’exprimant à propos de son œuvre et des interrelations de celle-ci avec les pièces historiques; la représentation des attelages de chiens dans l’art autochtone et canadien; le rendu par l’artiste canadien Allan Edson du site touristique populaire des chutes Shawinigan.

Malheureusement, les articles de décembre ne sont jamais représentés dans la liste des incontournables, eu égard à leur date de publication; les lecteurs devraient néanmoins ne pas manquer ceux portant sur l’artiste Tsimshian Frederick Alexcee et le conservateur Brydon Smith, sans oublier un troisième volet sur Riopelle, qui traite de sa série d’estampes Les mouches à Marier. L’un des avantages d’Internet est que les textes sur l’art et les artistes sont consultables sur une période prolongée. Par exemple, trois articles qui se sont invariablement populaire sont ceux consacrés à More Sweetly Play the Dance, de William Kentridge, publié en décembre 2019, à Marie-Antoinette et ses enfants, de 2016, ou encore à la petite robe blanche de cette dernière, également de 2016 (voir les liens ci-dessous). Il sera intéressant de voir quels sont les articles de 2023 qui passeront l’épreuve du temps et continueront à inspirer et informer le public dans les années à venir. Bonne lecture en 2024.

Jean Paul Riopelle, Sans titre, 1953, coloured inks on paper

Jean Paul Riopelle, Sans titre [Untitled], 1953, encre de couleur sur papier, 74,5 x 107,4 cm. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. © Succession Jean Paul Riopelle (Droits d'auteur Arts visuels-CARCC, 2023) Photo : MBAC 

JEAN PAUL RIOPELLE : UNE VIE DE LIBERTÉ ET D'EXPLORATIONS VISUELLES

L’exposition « Riopelle, à la croisée des temps » présente des moments importants du parcours de l’artiste qui s’est dessiné sur plus de cinq décennies.

 

Jean Paul Jean Paul Riopelle, Hommage aux Nymphéas – Pavane [Tribute to the Water Lilies – Pavane], 1954, oil on canvas

L’ART DE LA CONTEMPLATION LENTE. UNE PEINTURE DE JEAN PAUL RIOPELLE

Passer du temps devant une œuvre d’art est bénéfique tant pour le bien-être que pour le simple plaisir. « Hommage aux nymphéas – Pavane » de Riopelle est une de ces créations qui amènent le public à y regarder de plus près.

 

Prudence Heward, At the Theatre (detail), 1928, oil on canvas

LES ARTISTES CANADIENNES, TÉMOINS DU CHANGEMENT

Témoignant les changements dramatiques de la période de l’entre-deux-guerres, les œuvres d’un groupe de femmes artistes extraordinaires mettent en lumière les contributions qu’elles ont apportées aux arts visuels au Canada.

Allan Edson, Shawinigan Falls, 1869, oil on canvas

ALLAN EDSON : SAISIR LES « CHUTES SHAWINIGAN »

Le tableau « Les chutes Shawinigan », d’Allan Edson, constitue une œuvre particulière dans la production d’un artiste considéré comme l’un des grands peintres de paysage canadiens du XIXe siècle.

Sobey Art Award 2023 logo

PRIX SOBEY POUR LES ARTS 2023 : LES FINALISTES

Les cinq finalistes du Prix Sobey pour les arts 2023 sont Michèle Pearson Clarke, Séamus Gallagher, Kablusiak, Gabrielle L'Hirondelle Hill et Anahita Norouzi.

 

Paul P., Untitled, 2012, drypoint on paper

Paul P. : LES QUASI-IDYLLES QUEERS

À l’occasion de l’ouverture de son exposition « Amor et Mors », Paul P. revient sur son travail, sa démarche, ses intérêts et la pertinence de l’art historique.

H.A. Strong, Interior of Fort Garry, c.1884. Lithograph

LES ATTELAGES DE CHIENS ET LE FORT À LA FOURCHE

L’installation « Ils ont du poil aux pattes. Les attelages de chiens dans l’art autochtone et canadien » a pour thème les traîneaux à chiens dans les images historiques et contemporaines.

 

Yousuf Karsh, Pablo Picasso, 1954, printed 1987, gelatin silver print

YOUSUF KARSH, PABLO PICASSO ET JEAN PAUL RIOPELLE

Voir les photographies de Karsh à côté d’exemples d’esquisses préliminaires réalisées par ces artistes donne une perspective différente et plus large sur les personnalités et les œuvres de ces derniers.

 

J.T. Willmore and J.M.W. Turner, Mercury and Argus (detail), 1839, etching and engraving on laid paper, extensively touched up in graphite

TRADUIRE LA PEINTURE EN ESTAMPE : « MERCURE ET ARGUS, » DE J.M.W. TURNER

Lui-même graveur émérite, le peintre J.M.W. Turner voit l’art de l’estampe comme partie intégrante de sa pratique, moyen de diffusion de son œuvre et contribution à une nouvelle compréhension des possibilités offertes par le genre.

 

Elizabeth Wyn Wood, Gesture, 1927, carved 1967, Saravezza marble

ELIZABETH WYN WOOD, SCULPTRICE CANADIENNE DANS LES COLLECTIONS

La collection de correspondance et de documents éphémères que possède le Musée à propos d’Elizabeth Wyn Wood met en avant le grand engagement de celle-ci envers sa technique artistique de prédilection et des artistes.

 

 

LÉGENDES: Jean Paul Riopelle, Hommage aux Nymphéas – Pavane , 1954, huile sur toile, 300 x 550,2 cm. Acheté en 1963. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. © Succession Jean Paul Riopelle, (Droits d’auteur Arts visuels-CARCC, 2023)  Photo : MBAC; Prudence Heward, Au théâtre (détail), 1928, huile sur toile, 101,6 × 101,6 cm. Achat, legs de Horsley et Annie Townsend. Musée des beaux-arts de Montréal. Photo : MBAM, Christine Guest; Allan Edson, Les chutes Shawinigan, 1869, huile sur toile, 104,5 x 142,5 cm. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. Photo : MBAC; Paul P., Sans titre, 2012, pointe sèche sur papier, 26,5 × 19,7 cm. Acheté en 2020 grâce à l'appui généreux de Diana Billes, Toronto. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. © Paul P. Photo : MBAC; H.A. Strong, Intérieur de Fort Garry, v. 1884, lithographie, Bibliothèque et Archives Canada. Photo : BAC, no e011408995; Yousuf Karsh, Pablo Picasso, 1954, tiré en 1987, épreuve à la gélatine argentique, 50,4 x 40,2 cm. Don de l'artiste, Ottawa, 1989. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. © Succession Yousuf Karsh Photo : MBAC; J.T. Willmore et J.M.W. Turner, Mercure et Argus (détail), 1839, eau‑forte et gravure au graphite, 52 x 38,6 cm. Acheté en 2023. Musée des beaux‑arts du Canada, Ottawa. Photo : MBAC; Elizabeth Wyn Wood, Mouvement, 1927, taillé en 1967, marbre de Saravezza, 99,5 x 45,5 x 44 cm. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. Succession d'Elizabeth Wyn Wood et Emanuel Hahn, sculpteurs Photo : MBAC

 

Découvrez tous les articles au Musée des beaux-arts du Canada/magazine.​ Partagez cet article et abonnez-vous à nos infolettres pour demeurer au courant des derniers articles, expositions, nouvelles et événements du Musée, et en apprendre plus sur l’art au Canada.

À propos de l'auteur