Visiter la Biennale d’art de Venise par procuration

La Biennale d’art de Venise (l’équivalent des Olympiques de l’art contemporain) attire un demi-million de personnes tous les deux ans à Venise, en Italie. Ici pourtant, pas question de compter sur le journal télévisé de fin de soirée pour prendre le pouls des événements. C’est plutôt grâce aux cellulaires et à l’enthousiasme des visiteurs que les amateurs du monde entier parcourent virtuellement ses pavillons et ses expositions par le biais des médias sociaux.

 

Une simple recherche sur Twitter ou Instagram permet d’accéder à des milliers de photos et de vidéos du pavillon du Canada actuellement en restauration. L’artiste de Vancouver Geoffrey Farmer a choisi d’intégrer le bâtiment en cours de transformation à son installation.

 

Selon ArtNews.com, la création de Geoffrey Farmer, Une issue à travers ce miroir, est une des plus belles réalisations de la zone des pavillons nationaux de 2017. L’artiste a profité de cette restauration imminente pour intégrer à son audacieux projet les vitres, les murs et le toit déjà enlevés du bâtiment et exposer sa brique et sa charpente.

 

 

Animée par des fontaines d’eau jaillissant du sol du pavillon conçues pour l’occasion, dont une sert véritablement d’abreuvoir, l’installation est résolument avant-gardiste, selon les critiques d’art.

 

Contrastant nettement avec ses voisins, les pavillons allemand et britannique, le pavillon décloisonné du Canada s’apparente plutôt à une cour intérieure ou à un jardin de sculptures. Décrite dans les médias sociaux comme « ouverte, invitante et totalement immersive », l’installation a été une surprise rafraîchissante aussi bien pour les visiteurs réguliers que pour les nouveaux venus, surtout pendant les chauds mois d’été.

 

Une issue à travers ce miroir se distingue certes des œuvres antérieures de Geoffrey Farmer, mais quiconque a vu sa récente rétrospective à la Vancouver Art Gallery ou encore Leaves of Grass est à même de reconnaître son style de collage sculptural dans lequel des éléments disparates — découpures, textiles, accessoires de théâtre — donnent naissance à un monument de minutie. Qualifiée d’« étrange et [d’] évocatrice », Une issue à travers ce miroir a entraîné un torrent d’observations, de souvenirs et d’associations tant chez l’artiste que chez les visiteurs qui ont partagé leur expérience en ligne.

 

Une issue à travers ce miroir est présentée au pavillon du Canada dans le cadre de la 57e exposition internationale d’art de La Biennale di Venezia jusqu’au 6 novembre 2017. Apprenez-en davantage sur l’œuvre d’art dans Magazine MBAC.

À propos de l'auteur