Les prairies d’un pasteur, ou l’album du presbytère de Hatfield

Artiste inconnu britannique, Quatre photographies dans l'album Hatfield Rectory, novembre 1854. Épreuve sur papier salé, 11.2 x 15.9 cm. Acheté à la collection de Ralph Greenhill, Toronto, 1972. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa Photo: MBAC

 

Compilé peu après le décès du révérend Francis Joseph Faithfull, pasteur de l'église anglaise de St. Etheldreda à Hatfield, dans le Hertfordshire, l'album de souvenirs intimes Hatfield Rectory réunit 26 images charmantes du presbytère (appelé Howe Dell), de la ville et des champs environnants.

L'album réunit huit épreuves à l'albumine argentique. Toutefois les 18 premiers clichés sont des épreuves sur papier salé sans doute tirées en novembre 1854, peu après la mort de Faithfull. L’ensemble paraît vouloir évoquer le mode de vie à Hatfield. L’une des scènes, apparemment prise sur la pelouse du presbytère, représente une femme qui interrompt sa promenade pour parler avec le jardinier sous le regard d’un homme coiffé d’un haut-de-forme. D’autres montrent des membres de la famille et du personnel domestique, notamment un homme qui pourrait être le gardien du domaine, et plusieurs sont des vues de l’église de St. Etheldreda.

Artiste inconnu britannique, Quatre photographies dans l'album Hatfield Rectory, novembre 1854. Épreuve sur papier salé, 11.2 x 15.9 cm. Acheté à la collection de Ralph Greenhill, Toronto, 1972. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa Photo: MBAC

Sur la page de garde est inscrit le nom de Caroline Chittenden (Faithfull de son nom de jeune fille), une des six enfants du révérend. Née au presbytère de Hatfield en 1822, Caroline a épousé en 1853 Charles G. Chittenden. À l’instar de ses frères et sœurs Cecilia, Emily, Julia, James et Valentine, elle a grandi à Hatfield où son père était une personnalité en vue non seulement en raison de sa fonction de pasteur, mais aussi en tant que fondateur et directeur de l’école primaire privée pour garçons. Le révérend Faithfull restera célèbre pour avoir été la première personne à disputer un match de tennis avec son ami, le deuxième marquis de Salisbury, sur les courts du XVIIe siècle récemment rénovés de la maison Hatfield en 1842.

Caroline Chittenden a été la propriétaire initiale de l’album. Si sa signature en page de garde peut signifier qu’elle en a l’instigatrice, il se peut aussi qu’il y ait eu plusieurs albums destinés aux divers membres de la famille et qu’elle ait simplement personnalisé le sien.

Artiste inconnu britannique, Quatre photographies dans l'album Hatfield Rectory, novembre 1854. Épreuve sur papier salé, 11.2 x 15.9 cm. Acheté à la collection de Ralph Greenhill, Toronto, 1972. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa Photo: MBAC

Il existe malheureusement peu d’indices sur l’auteur des photographies du Hatfield Rectory. Les images pourraient avoir commandées au photographe George Hilditch (1803–1857), actif à Hatfield en 1854. Il est aussi possible que ces clichés datent d’avant 1854 et l’album ait été constitué après la disparition du révérend et l’installation du reste de la famille Chittenden dans sa maison de Hoddesdon. La mort du père de Caroline, un an après le mariage de cette dernière, marque la rupture du lien de la famille Faithfull avec Hatfield et avec le presbytère et donne à l’album une valeur de témoignage encore plus poignant des rapports d’une famille avec un lieu.

Marianne Faithfull © Chris O'Dell Photo: Avec l'autorisation de Chris O'Dell 

La chanteuse britannique Marianne Faithfull est l’une des descendantes de la famille Faithfull ayant habité le presbytère de Hatfield de 1812 à 1854.  Selon les recensements, l’arrière-arrière-grand-mère de la chanteuse était Cecilia Grantham Faithfull, deuxième fille en âge du révérend Francis Joseph Faithfull et de la sœur aînée de Caroline Chittenden.

 

Cet article est un extrait édité et mis à jour du livre de Lori Pauli, Photographies britanniques du XIXe siècle, publié par le Musée des beaux-arts du Canada. Partagez cet article et abonnez-vous à nos infolettres pour connaître les dernières informations et en savoir davantage sur l’art au Canada.

Partager cet article: 

À propos de l'auteur