Magazine

Découvrez les récits derrière l’œuvre d’art. Les articles du Magazine, chaque mois dans votre boîte courriel.    Abonnez-vous maintenant

L’artiste moderniste Margaret De Patta crée des photogrammes lui permettant de traduire dans ses bijoux l’héritage du constructivisme et du style Bauhaus.
L'artiste Paul P. revoit la juxtaposition de ses œuvres et d’œuvres réalisées par des artistes appartenant aux univers souvent superposés que sont ceux de l’homosexuel, du dandy et de l’esthète.
Passer du temps devant une œuvre d’art est bénéfique tant pour le bien-être que pour le simple plaisir. « Hommage aux nymphéas – Pavane » de Riopelle est une de ces créations qui amènent le public à y regarder de plus près.
La présentation de sept pièces ancestrales d’art autochtone historique vise à corriger un certain nombre de lacunes dans la connaissance de ces œuvres, de leur raison d’être culturelle et pratique, et de leurs communautés d’...
Témoignant les changements dramatiques de la période de l’entre-deux-guerres, les œuvres d’un groupe de femmes artistes extraordinaires mettent en lumière les contributions qu’elles ont apportée aux arts visuels au Canada.
L’artiste torontoise Michèle Pearson Clarke sonde les limites du langage, particulièrement en situation d’exprimer douleur ou frustration face à la discrimination, l’ignorance et le racisme.
L’installation « Ils ont du poil aux pattes. Les attelages de chiens dans l’art autochtone et canadien » a pour thème les traîneaux à chiens dans les images historiques et contemporaines.
À l’occasion de l’ouverture de son exposition « Amor et Mors », Paul P. revient sur son travail, sa démarche, ses intérêts et la pertinence de l’art historique.
Par son travail, Katherine Takpannie rend hommage à la vie des femmes et filles autochtones disparues et assassinées, en exposant leur vulnérabilité et la menace à laquelle elles font face.