Focus sur la collection : Barrie Jones

Barrie Jones, Femme avec un arc, 2009, épreuve au jet d'encre.

Barrie Jones, Femme avec un arc, 2009, épreuve au jet d'encre, 122.9 x 202.8 cm. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa © Barrie Jones. Photo : avec l’autorisation de l’artiste

 

Dans sa pratique, le photographe contemporain canadien Barrie Jones a pour champ d’intérêt principal le personnage humain, ainsi que les identités personnelles et collectives relatives au lieu et à l’espace. Féru de « sciences sociales », il alterne représentations scénographiées et spontanées de ses sujets pour évoquer les constructions sociales, économiques et politiques1.

Jones prend en considération les complexités du portrait et de l’identité humaine et explore ces ambiguïtés en traitant des rôles sociaux dans un contexte d’environnements naturels et de paysages urbains. Plutôt que d’engager des actrices ou acteurs comme modèles, il collabore avec des personnes qu’il rencontre dans sa communauté et travaille à partir de leurs propres cadres de vie et activités2. Il est important pour l’artiste de mettre en relief l’authenticité et l’originalité de ses sujets en créant des scénarios potentiellement crédibles dans la réalité3.

Barrie Jones, Cueilleur de lichen, 2010, épreuve au jet d'encre.

Barrie Jones, Cueilleur de lichen, 2010, épreuve au jet d'encre, 96 x 112 cm. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa © Barrie Jones. Photo : avec l’autorisation de l’artiste

 

Parmi les autres thèmes principaux abordés par Jones, on trouve les concepts de style de vie, de corps et de démarcation. Il sonde ces relations en montrant des échanges entre clients et professionnel.le.s de services aux particuliers, comme les instructeurs d’entraînement physique, les esthéticiennes et les thérapeutes4. Une telle représentation met l’accent sur les particularités des modifications corporelles et les interactions intimes entre étrangers, faisant ressortir les différences en matière de statut économique et social5. Dans toute son œuvre, Jones crée des récits ludiques, intrigants et insolites qui demandent une analyse attentive de la part du public.

Si les photographies présentées ici viennent de séries différentes, chacune a pour sujet des résident.e.s de Vancouver et illustre des fragments de leur existence en lien avec les environnements urbains et la nature. Jones amplifie ces compositions allégoriques en produisant des épreuves méticuleusement construites grand format, en couleur, foisonnant de détails complexes et de caractéristiques symboliques.

Barrie Jones, Garder une maison, 2011, épreuve au jet d'encre.

Barrie Jones, Garder une maison, 2011, épreuve au jet d'encre, 122.5 x 150.6 cm. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa © Barrie Jones. Photo : avec l’autorisation de l’artiste

 

En savoir plus…

Biographie

Barrie Jones est un artiste photographe qui vit à Vancouver. Il est professeur au département d’histoire de l’art, arts visuels et théorie, à la University of British Columbia. Ses premières œuvres remontent aux années 1970. Diplômé d’un baccalauréat en beaux-arts de la University of British Columbia, Jones a ensuite passé une grande partie de sa vie en Ontario, où il a obtenu une maîtrise en beaux-arts de la York University et a commencé à enseigner au niveau universitaire. Revenu à Vancouver dans les années 1990, Jones mène une fructueuse carrière artistique et compte parmi les figures importantes de la communauté des arts au Canada.

Dans les mots de l’artiste :

« Pendant plusieurs années, mon travail a tourné autour du portrait et des questions entourant les identités individuelles et collectives, ainsi que de l’impact des changements constants dans la culture populaire sur les thématiques du corps et de l’identité autodéterminée. Plus récemment, j’ai réalisé des tableaux mis en scène qui allient des éléments de "documentaire social" et de "fiction dirigée".  Ces "documentaires négociés" explorent un vaste éventail des activités humaines dans les espaces urbains et lieux naturels périphériques, reflétant l’imaginaire et la réalité de la vie en ville6. »


1 Barrie Jones, consulté le 27 janvier 2021 http://www.barriejones.ca/about.html.

2 Proposition d’acquisition du Musée des beaux-arts du Canada, 12 mai 2015.

3 Ibid.

4 Barrie Jones, The University of British Columbia, consulté le 27 janvier 2021 https://ahva.ubc.ca/persons/barrie-jones/.

5 Ibid.

6 Barrie Jones, « Barrie Jones », Windsor Review, vol. 46, no 2 (2013), p. 119.

Partager cet article: