Focus sur la collection : Chih-Chien Wang

Chih‑Chien Wang, Fleur de chou‑fleur no 2, 2011. Épreuve à développement chromogène.

Chih‑Chien Wang, Fleur de chou‑fleur no 2, 2011. Épreuve à développement chromogène, 127 x 101.5 cm. Musée des beaux‑arts du Canada, Ottawa. Don de Robert‑Jean Chénier, Westmount (Québec), 2017 © Chih‑Chien Wang. Photo: MBAC

 

Des fragments d’objets récupérés sont agencés avec soin et rendus avec raffinement dans les œuvres du photographe Chih-Chien Wang. Marquée par une démarche de compréhension de la réalité par la construction de significations, d’identités et de souvenirs, la pratique de Chih-Chien Wang passe par la récolte de matériaux et la documentation de leur processus de collecte et de recréation1.

La représentation des expériences du quotidien est au cœur des images de Wang. Des traces subtiles de références culturelles et sociales se rapportant au propre bagage de l’artiste se glissent fréquemment au travers des éléments récupérés. Ce faisant, il noue un dialogue intime à propos de l’environnement urbain et des différences de culture.

Il apparaît alors clairement que Wang a élaboré un langage complexe dans ses œuvres photographiques. Faussement simples dans leur composition, ses images reposent sur des contrastes de couleurs, des effets de textures, des contours d’objets sur des fonds indéfinis, dans une réflexion sur la vie de tous les jours2.

Chih‑Chien Wang, Sachet de thé et raisin, 2005. Épreuve à développement chromogène.

Chih‑Chien Wang, Sachet de thé et raisin, 2005. Épreuve à développement chromogène, 152.5 x 102.2 cm. Collection MCPC, Musée des beaux‑arts du Canada, Ottawa © Chih‑Chien Wang. Photo : MBAC

 

Wang tente d'explorer au lieu de conclure, dans un voyage permanent où il approfondit des perspectives multiples de l’expérience personnelle. Les préoccupations de l’artiste reflètent sa compréhension des gens qui l’entourent, l’espace dans lequel il vit et parfois, ses doutes quant au soi et à l’identité3.

Chih‑Chien Wang, Emballage de journal, 2004. Épreuve à développement chromogène collée sur sintra, laminée sur plexiglas.

Chih‑Chien Wang, Emballage de journal, 2004. Épreuve à développement chromogène collée sur sintra, laminée sur plexiglas, 100.6 x 80.7 cm. Collection MCPC, Musée des beaux‑arts du Canada, Ottawa © Chih‑Chien Wang. Photo : MBAC

 

En savoir plus…

Biographie

Né en 1970, Chih-Chien Wang est un artiste d’origine taïwanaise résidant à Montréal depuis 2002. Il est titulaire d’une maîtrise en arts plastiques de l’Université Concordia, après des études en cinéma et en théâtre à la Chinese Culture University à Taipei, à Taïwan4.

Outre sa carrière d’artiste, Wang est professeur adjoint en photographie à l’Université Concordia. Ses images font partie de nombreuses collections importantes au Canada. Le Conseil des arts du Canada lui a décerné le Prix du duc et de la duchesse d'York en 2017, et il a reçu le Prix Louis-Comtois attribué par la Ville de Montréal et l'AGAC en 20205.

À propos de l’autrice

Jennifer Tang étudie à la maîtrise en conservation et gestion des collections de films et de photographies à la X University (anciennement Ryerson) à Toronto.

 


1 « About Chih-Chien Wang », site Web de Chih-Chien Wang. Consulté le 30 septembre 2021. https://www.chihchienwang.com/About

2 Francois Dion, « Combinations », Spirale no 215, juillet 2007.

3 « Chih-Chien Wang », site Web de Pierre-François Ouellette art contemporain. Consulté le 30 septembre 2021. https://www.pfoac.com/artists/35-chih-chien-wang/overview/

4 « Chih-Chien Wang », Pierre-François Ouellette art contemporain.

5 Ibid

Partager cet article: 

À propos de l'auteur

Supported by

Scotiabank Photography Program

 

Soutenu par

Programme de photographie Banque Scotia